Copa América : le Brésil démarre sur les chapeaux de roues face à la Bolivie

Posté le 15-06-2019, Source : footmercato.net

La Canarinha a fait le boulot dans la nuit de vendredi à samedi en remportant son premier match dans la compétition face à la Bolivie (3-0). On notera le doublé du Barcelonais Philippe Coutinho.

Pays hôte et grand favori de cette nouvelle édition de la Copa América, le Brésil lançait la compétition avec un match face à la Bolivie à Sao Paulo, dans le stade Morumbi. Tout de blanc vêtus, les joueurs de la Canarinha n’avaient pas le droit à l’erreur, puisque le public se montrait assez hostile à son égard, les Brésiliens n’ayant pas oublié les dernières déconvenues de leur sélection. Sans Neymar, Tite alignait un onze qui avait fière allure, avec trois Parisiens dans l’arrière-garde - Marquinhos, Alves, Thiago Silva - un milieu costaud - Fernandinho, Casemiro, Coutinho - et un trio d’attaque formé par Richarlison, Firminho et David Neres. Bien trop fort pour les Boliviens, le Brésil s’étant imposé 3-0 sans trembler.

Dès les premières minutes, la sélection locale était proche de faire trembler les filets, avec ce sauvetage de Lampe devant Thiago Silva (5e). On assistait à un monologue brésilien, avec le défenseur parisien très dangereux de la tête (11e), pendant que Coutinho et Neres se montraient très actifs dans les derniers mètres. Peu à peu, le rythme retombait, et si le Brésil dominait, la Bolivie respirait un peu, les assauts de la Canarinha étant moins réguliers... Il manquait de la justesse et des idées dans la surface adverse, et c’est sur ce score de 0-0 que les vingt-deux acteurs de la partie rentraient aux vestiaires.

Le Brésil n’a jamais été inquiété
Plus de 77% de possession et 12 tirs pour les Brésiliens au compteur ; pas de quoi satisfaire un public qui n’hésitait pas à montrer sa déception en sifflant. Mais au retour des vestiaires, le destin allait enfin sourire aux hommes de Tite. Un défenseur bolivien touchait le cuir de la main dans sa surface, et après avoir fait appel à la vidéo, l’arbitre Nestor Pitana signalait le point de penalty. Philippe Coutinho s’élançait et ne se loupait pas (1-0, 50e). Le plus dur était donc fait...

Deux minutes plus tard seulement, le joueur en difficulté du côté du FC Barcelone s’offrait même un double, de la tête suite à un bon centre de Roberto Firmino (2-0, 52e). Si elle avait réussi à tenir 45 minutes, la Bolivie craquait complètement. Pas rassasiés, les Brésiliens continuaient d’attaquer, et les changements effectués par Tite vont s’avérer efficaces. Everton, entré en lieu et place de David Neres à dix minutes de la fin, pliait définitivement la rencontre d’un missile imparable pour Lampe (3-0, 85e). Willian était même proche d’y aller de son petit but (90e), mais le score en est finalement resté là. Rendez-vous mardi pour le prochain match de la Seleçao face au Vénézuela. L’Argentine démarre elle cette nuit avec un gros choc contre la Colombie.

Vous aimez cet article ? Partagez :