Le FC Barcelone fait le boulot contre le Rayo Vallecano

Posté le 09-03-2019, Source : footmercato.net

Avant de défier l'Olympique Lyonnais en huitième de finale retour de Ligue des Champions, le FC Barcelone recevait ce samedi le Rayo Vallecano dans le cadre de la 27e journée de Liga. Au Camp Nou, le club catalan a enregistré une nouvelle victoire (3-1).


Conserver sept points d’avance sur son dauphin et bien préparer le huitième de finale retour face à l’Olympique Lyonnais. À quatre jours de son rendez-vous européen face au club rhodanien (mercredi à 21h, à suivre en direct sur notre site), le FC Barcelone recevait le Rayo Vallecano ce samedi dans le cadre de la 27e journée de Liga. Face au dix-neuvième du championnat d’Espagne, le Barça devait donc s’imposer pour garder une bonne avance sur l’Atlético de Madrid, deuxième et vainqueur un peu plus tôt dans la journée de Leganés (1-0), mais aussi faire le plein de confiance avant la C1. En face, le Rayo voulait mettre fin à une série de cinq défaites de rang. Une tâche compliquée donc face au champion en titre. Pour cette rencontre, Ernesto Valverde titularisait Coutinho plutôt que Dembélé, alors qu’Umtiti retrouvait sa place en défense centrale. Michel optait lui pour un 5-4-1 avec notamment l’ancien Marseillais Imbula dans l’entrejeu.

Sous le soleil catalan, les Blaugranas s’installaient rapidement dans le camp adverse mais manquaient de justesse dans les dernières transmissions pour créer le danger. En face, les Franjirrojos attendaient les quelques opportunités, et De Tomas s’effondrait à l’entrée de la surface à la suite d’un duel avec Piqué, mais M. Melero ne bronchait pas (5e). Petit à petit, les champions en titre se rapprochaient du but madrilène, mais Messi, sur un coup-franc intéressant (11e), et Suarez, d’une frappe cadrée mais repoussée par Dimitrievski (18e), ne trouvaient pas la faille. Les Blaugranas insistaient mais l’ouverture du score n’arrivait toujours malgré d’autres tentatives de Messi (23e) et Coutinho (24e). Et le Rayo Vallecano créait alors la surprise en débloquant la situation ! Suite à une perte de balle, les visiteurs partaient en contre. De Tomas fixait Piqué, dribblait Semedo et enchaînait avec une magnifique frappe enroulée qui terminait au fond des filets de Ter Stegen (35e, 0-1).

Le Barça est prêt pour son match face à l’OL
Stupeur au Camp Nou donc mais les hommes d’Ernesto Valverde revenaient rapidement à la charge pour tenter d’égaliser avant la pause. Sur coup-franc, Messi trouvait Piqué qui n’ajustait pas sa tête (31e), mais la combinaison fonctionnait quelques minutes plus tard. L’international argentin enroulait un nouveau coup-franc et le défenseur espagnol surgissait au premier poteau pour devancer Dimitrievski de la tête et marquer (39e, 1-1). Et après un dernier rush de Messi, l’arbitre sifflait la fin du premier acte. Au retour des vestiaires, le Barça prenait rapidement l’avantage. Trouvé dans la surface, Semedo éliminait Amat qui le fauchait. Messi s’emparait alors du ballon pour s’occuper de ce penalty et prenait Dimitrievski à contre-pied (51e, 2-1). Désormais devant au tableau d’affichage, le club catalan essayait d’enfoncer le clou. Buteur sur penalty, « La Pulga » envoyait une frappe du plat du pied sur le portier du Rayo (59e). Mais les visiteurs ne lâchaient rien et Pozo, d’une frappe limpide non cadrée (66e), rappelait aux Blaugranas que le match n’était pas terminé.

Alors que les Franjirrojos tentaient de revenir, les Blaugranas souhaitaient eux inscrire un nouveau but pour se mettre à l’abri. Messi avait l’opportunité d’inscrire un doublé avec un coup-franc bien placé, mais Moreno enlevait sa tentative de la tête (69e). Le temps passait et les deux entraîneurs réalisaient quelques changements. À force de pousser, le Barça trouvait une nouvelle fois la faille. Servi par Suarez, Dembélé retrouvait son coéquipier dans la surface. L’international uruguayen jouait en une touche sur Rakitic qui lui remettait. Le numéro 9 n’avait plus qu’à terminer le travail après ce magnifique mouvement collectif (82e, 3-1). Juste derrière, Messi, encore sur coup-franc, voyait sa frappe enroulée frôler la barre transversale (85e). Toujours offensifs, les locaux n’inscrivaient pas un autre but et le score ne bougeait plus. Le FC Barcelone dominait donc le Rayo Vallecano (3-1).

Vous aimez cet article ? Partagez :